Genre Speyeria

Photo d'un argynne (Speyeria aphrodite)

Le genre Speyeria comprend des papillons nymphalidés

Les papillons du genre Speyeria font partie de la famille des Nymphalidés (Nymphalidae), de la sous-famille des heliconiinae, dont plusieurs se nomment des Argynnes. On les retrouve dans les régions tempérées de l'Amérique et de l'Eurasie, dont une quinzaine d'espèces présentes en Amérique du Nord.


Ce sont des lépidoptères qui ont une envergure entre 35 et 105 mm. Les papillons ont deux paires d'ailes recouvertes d'écailles aux couleurs formant des motifs qui les décorent, et souvent assez spécifiques pour permettre de faire l'identification de l'espèce.

Les membres du genre Speyeria sont assez faciles à reconnaître, par leur couleur principale qui est orange, et les motifs de lignes et de points noirs qui les décorent. Certaines espèces sont très similaires, et c'est souvent par de petites différences dans les taches ou les périodes de vol qu'on va les identifier. Le dessous des ailes montre des motifs de points et de cercles de couleur argenté et noirs.

Ce sont des insectes diurnes, qu'on peut observer en vol de la fin juin à la fin de septembre. Comme les autres lépidoptères, ils passent par les étapes de développement d'une métamorphose complète avant de devenir un papillon adulte capable de voler.

Après la reproduction, le mâle meurt, et la femelle va mourir une fois qu'elle aura pondu ses oeufs. Ils donnent ensuite de petites larves, qui sont des chenilles poilues de couleur foncée, qui vont s'alimenter afin de grossir et muer à quelques reprises. La larve va ensuite se tisser un cocon, dans lequel elle va rester cachée et immobile, le temps que dure la phase de pupe. Après un certain temps, la nymphe se change en papillon adulte qui va sortir du cocon pour aller se reproduire et relancer le cycle de vie de leur espèce.

Photo d'argynne aphrodite (Speyeria aphrodite)
Argynne aphrodite (Speyeria aphrodite)
Hodges # 4451

La larve s'alimente du feuillage de plantes de la famille des violettes. Les adultes se nourrissent du nectar des fleurs de tout genre, et vont parfois s'alimenter de matière minérale contenue dans les sols humides.

Il n'y a qu'une seule génération par année. C'est à la fin de l'été et à l'automne, selon l'espèce, qu'a lieu la reproduction. Les oeufs sont déposés sur les plantes de la famille des violettes, ou dans l'herbe près de celles-ci. Ils vont éclore rapidement, et les petites larves vont passer l'hiver à l'abri pour hiverner jusqu'au printemps suivant. Les chenilles vont alors reprendre leur activité, et s'alimenter pour grossir et muer, afin de se reproduire avant l'hiver suivant.

Les papillons du genre Speyeria sont la proie d'une multitude de prédateurs, comme les oiseaux, les amphibiens, les reptiles, les araignées et bien d'autres animaux. Les larves servent de nourriture aux pics bois qui les débusquent pendant l'hiver.