Curculionidés - Famille Curculionidae

Photo de Curculionidés (Anthonomus haematopus)

Les Curculionidés sont des coléoptères de la famille Curculionidae

Les insectes de la famille des Curculionidés (Curculionidae) sont des coléoptères souvent appelés des charançons. Ils vivent sur les arbres et les plantes qui constituent leur nourriture, souvent spécifiques à l'espèce.


Il en existe plus de 80 000 espèces dans le monde, divisé en une multitude de sous-familles qui les regroupe selon leurs caractéristiques. Il y en a plus de 2400 en Amérique du Nord. Certains sont des parasites des céréales et des plantes de cultures qu'ils ravagent et détruisent quand leur nombre est trop imposant.

Ce sont des insectes phytophages qui sont protégés par un exosquelette, et des élytres qui recouvent les ailes repliées sur le dessus de leur abdomen lorsqu'ils sont au repos. La tête porte un museau allongé, et porte de petites antennes à angles droits. Les pièces buccales sont des mandibules broyeuses au bout du museau qu'ils utilisent pour creuser la fibre de la plante et ensuite la manger.

Comme ils s'alimentent souvent d'une seule espèce, ou famille de plante, leur nom vulgaire contient souvent le nom de la plante qu'ils parasitent. Par exemple, le charançon du pin blanc, le charançon de la carotte, le charançon du riz...

Charançon du saule, Cryptorhynchus lapathi (Cryptorhynchinae)
Charançon du saule, Cryptorhynchus lapathi (Cryptorhynchinae)

C'est souvent pendant le cycle larvaire que l'insecte s'attaque aux plantes et les endommage plus, en creusant l'écorce ou les fruits pour s'alimenter constamment afin de muer. Certaines larves, habituellement de couleur blanche, sont pondues directement dans les fruits, va s'en alimenter, et la nymphe va ensuite finir son cycle dans le sol avant de devenir adulte.

Barinus cribricollis (Baridinae)
Barinus cribricollis (Baridinae)

Les curculionidés, comme les autres coléoptères, n'ont qu'une seule paire d'ailes. L'autre paire est devenue des membranes plus solides, les élytres, qui servent à recouvrir et protéger le corps de l'insecte.

Nedyus apicalis (Ceutorhynchinae)
Nedyus apicalis (Ceutorhynchinae)

Chaque espèce à ses caractéristiques propres. Certains sont colorés, certains sont brillants, et beaucoup sont de forme et de grosseur différente. C'est par ces différences qu'on peut en faire l'identification.

Anthonome de la fleur du fraisier, Anthonomus signatus (Curculioninae)
Anthonome de la fleur du fraisier, Anthonomus signatus (Curculioninae)

La forme de la tête qui porte le rostre est le premier indice qu'on regarde un insecte de la famille Curculionidae. La longueur varie d'un peu plus d'un millimètre à un peu plus de deux centimètres selon l'espèce.


Sphenophorus costipennis (Dryophthorinae)
Sphenophorus costipennis (Dryophthorinae)

On peut détecter la présence des Curculionidés par les petits trous qu'ils laissent dans l'écorce des plantes, à l'endroit où ils l'ont percé pour s'alimenter.

Charançons bleu turquoise, Polydrusus formosus (Entiminae)
Charançons bleu turquoise, Polydrusus formosus (Entiminae)

Comme les autres insectes, ils passent par plusieurs métamorphoses pour passe de l'oeuf à la larve, et une fois adultes, donner un insecte qui a des ailes et peut voler.

Charançon de la rhubarbe, Lixus concavus (Lixinae)
Charançon de la rhubarbe, Lixus concavus (Lixinae)

Il n'y a pas d'accouplement, car ils se reproduisent par parthénogénèse, et il n'y a pas de mâles. Ils pondent les oeufs sur une plante pour lancer la prochaine génération d'insectes qui vont à leur tour s'alimenter frénétiquement pour grossir, se métamorphoser, et devenir adulte.

Charançon de l'asclépiade, Rhyssomatus lineaticollis (Molytinae)
Charançon de l'asclépiade, Rhyssomatus lineaticollis (Molytinae)

La durée de vie d'un Curculionidés dépend de l'espèce, et du temps entre les métamorphoses, mais la vie adulte ne dure en général que quelques semaines.