Identifier un hyménoptère

Faire l'identification d'insectes hyménoptères

Faire l'identification d'un hyménoptère n'est pas toujours facile, sauf quelques familles comme les fourmis ou les guêpes qui ont des caractéristiques faciles à observer. L'ordre des hyménoptères est formé de deux formes principales, et c'est à partir ce ceux-ci qu'on va essayer de déterminer la famille d'un insecte.


Une caractéristique déterminante d'un hyménoptère ailé est qu'il a deux paires d'ailes, dont la seconde s'attache à la paire d'ailes antérieure avec de petits crochets. Cela leur donne l'apparence d'en avoir seulement une paire, mais la présence de quatre ailes permet de les différencier des diptères.

Une fois qu'on a réussi à identifier l'ordre, et qu'on sait qu'on observe un hyménoptère, on peut essayer d'identifier à quel sous-ordre il appartient. On va donc regarder comment est formé le lien entre le thorax et l'abdomen de l'insecte. Si il a une taille normale, il est du sous-ordre des Symphytes (Symphyta), qui sont décris plus bas. Quand il a une petite taille, avec un pétiole fin (taille de guêpe), on doit consulter la page d'identification des hyménoptères du sous-ordre des Apocrites (Apocrita).

Sous-ordre des Symphytes (Symphyta)

Les antennes et les ailes sont les caractéristiques qui permettent d'identifier à quelle famille l'insecte de ce sous-ordre fait parti. Si les antennes sont placées près de la bouche sous la tête, il est de la famille Orussidae, qui sont assez rares.

Si les antennes sont sur le haut de la tête, sont faites d'un gros et long segment de base, avec un petit segment terminal mince, et que l'insecte mesure moins de 5 mm, il est probablement de la famille Xyelidae.

Photo du dernier segment de l'antenne d'un Argidae
Si l'antenne n'est pas divisée en un gros et un fin segment, on doit vérifier si le tibia est muni de deux grosses épines apicales. Si il porte des antennes qui se terminent avec un segment allongé plus long que la longueur des autres segments réunis, il est de la famille des Argidés (Argidae).


Le tibia est muni de deux grosses épines apicales. Qu'il porte des antennes qui se terminent avec une forme de massue, et que l'insecte est gros et ressemble beaucoup à une abeille, il est de la famille Cimbicidae.

Si le tibia est muni de deux grosses épines apicales, qu'il porte des antennes à six segments, dont 2 segments de base et 4 segments flagellomères, il est probablement de la famille Pergidae.

Photo d'antenne de Tenthredinidae
Si le tibia est muni de deux grosses épines apicales, qu'il porte des antennes filiforme à sept segments et plus, il est probablement de la famille des tenthrèdes (Tenthredinidae).

Si le tibia est muni de deux grosses épines apicales, qu'il porte des antennes filiforme à treize segments et plus. Si l'aile comporte une veine subcostale il est probablement de la famille Pamphiliidae. Si il n'a pas de veine subcostale, il est probablement de la famille des Diprionidae.


Si l'insecte a une seule grosse épine apicale au tibia, ou deux dont une seule est grosse. Si il porte une queue qui se termine en forme de corne, il est probablement de la famille des Siricidae.

Si il n'a qu'une seule grosse épine apicale au tibia, ou deux dont une seule est grosse. Il n'a pas de queue qui se termine en forme de corne, que son pronotum est mince en forme de U, et son abdomen est cylindrique, il est probablement de la famille des Xiphydriidae. Si l'abdomen est plat et que le pronotum plus large est de forme plutôt carrée, il est probablement de la famille Cephidae.