Les larves

Les larves d'insectes

La larve est l'état physiologique, qui suit l'oeuf, par lequel un insecte passe pendant ses différentes métamorphoses, avant de prendre la forme d'une nymphe, et ensuite sa forme finale d'adulte. La forme larvaire chez un insecte est une des étapes qui serait comme notre très jeune enfance.


L'oeuf qui est pondu selon le rituel de l'espèce devient une larve, qui va manger continuellement pour grossir. En général, elle ressemble à une chenille, mais ce n'est pas toujours le cas, selon le type d'insecte. La chenille n'est qu'une des formes que prend une larve, et elle n'est pas nécessairement la larve d'un papillon, beaucoup de guêpes solitaires ont des larves qui ont la même forme.

Le nombre de vraies pattes est habituellement toujours six, mais le nombre de pseudopodes va changer. Certaines vont muer à plusieurs reprises avant de devenir une nymphe, l'étape juste avant l'insecte mature.

Oeufs d'insectes
Oeufs d'insectes

Beaucoup de larves vont se tisser un cocon protecteur, comme les lépidoptères, à l'aide de longs fils qu'elle sécrète et tresse autour d'elle. La larve passe à l'état de nymphe. Enveloppée dans son cocon, la nymphe, va alors se transformer en insecte adulte. Selon l'espèce d'insecte, le développement de cette métamorphose peut durer quelques jours, semaines, ou même des mois.

Chenille de papillon de nuit
Chenille de papillon de nuit (Alypia octomaculata)

Pendant sa période de croissance, la larve mange continuellement, et habituellement, elle a une alimentation bien définie. Par exemple, le doryphore va s'alimenter des feuilles de patates, et il est donc normal d'en voir sur cette famille de plantes, car c'est ce qui constitue sa nourriture. Quand la quantité d'individus et leur consommation sont assez grandes pour nuire à la plante au point de la tuer, on les considère alors comme des insectes nuisibles.

Larve d'hyménoptère (Arge ochropa)
Larve d'hyménoptère (Arge ochropa)

L'apparence et la grosseur des larves changent selon la famille, et même l'espèce d'insecte. Certaines sont minuscules, d'autres sont assez grosses, certaines ont la peau lisse, et d'autres sont complètement recouvertes de poils. C'est par ces différences qu'on peut faire l'identification de la larve qu'on observe. La grosseur, la couleur, les motifs, la forme, la saison... sont des indices qu'on utilise pour faire l'identification d'une espèce de larve d'insecte.

Photo de larves aquatiques
Larves aquatiques

Certains insectes, comme les libellules, ont des larves qui vivent en milieu aquatique, et ne ressemblent pas à des chenilles. Les mouches donnent habituellement des asticots, les Lampyridés ont des larves recouvertes de plaques comme des écailles.

Larve de Lampyridé (lucioles)
Larve de Lampyridé (lucioles)

L'alimentation d'une larve dépend encore une fois de l'espèce de celle-ci. Ce n'est pas parce-ce que les adultes sont carnivores qu'ils le sont également à l'état larvaire. Beaucoup d'espèces ont des larves qui mangent des proies, mais dont les adultes ne s'alimentent que de nectar. L'inverse est également observé.

Photo de larve de Limacodidae aux poils irritants
Larve de Limacodidae aux poils irritants

Certaines sont inoffensives, mais beaucoup ont de bons moyens de défense contre les prédateurs. Certaines ont des poils irritants, d'autres produisent des liquides malodorants ou corrosifs, quand ce ne sont pas également des maîtres du camouflage, sauf celles qui affichent leur toxicité par leurs couleurs vives.

Les larves sont, malgré tous ces moyens, une très grande source de nourriture pour l'ensemble des ordres et familles d'animaux. Leurs moyens plus limités en font des proies assez faciles, et leur grande quantité un élément essentiel dans la chaîne alimentaire.