Famille des Lymantriidae

Photo de larve de papillon de la famille Lymantriidae

La famille Lymantriidae est formée de papillons

La famille Lymantriidae, aussi appelés Lymantriidés, comprend des insectes de l'ordre des papillons, dont on reconnaît assez facilement les larves, ou chenilles à houppes, par leurs touffes de poils caractéristiques.


Ils étaient seulement présents en Europe, mais ils ont été traversés en Amérique où ils ont progressé jusqu'au Canada. Il en existe plus de 2700 espèces dans le monde.

Ils causent des ravages aux forêts, en défoliant les arbres d'une d'essence souvent exclusive.

Ce sont des papillons dont les mâles et les femelles peuvent êtres très différents, ou dimorphisme, dans leurs couleurs et leurs formes.

La majorité présente des espèces avec des femelles sans ailes, ou aptère, ce qui complique assez leur identification.

Comme les autres papillons, les ailes, au nombre de quatre, sont recouvertes d'écailles de couleurs variantes, ce qui forme les motifs différents qui les décorent.

Ce sont les couleurs, les formes et les motifs qui ornent les ailes des adultes qui vont nous aider à faire leur identification.

Ce sont habituellement les oeufs qui passent l'hiver, car les cocons laissent sortir les adultes juste avant, pour qu'ils aillent se reproduire et pondre. Comme la femelle ne vole habituellement pas, elle pond fréquemment ses oeufs tout près d'où elle est sortie de son cocon.

Photo de chenille à houppes rousses (Orgyia antiqua nova)
Chenille à houppes rousses (Orgyia antiqua nova)

Quand arrive le printemps suivant, l'oeuf devient une larve, appelé chenille, qui va s'alimenter frénétiquement de feuillage pour grossir et muer à plusieurs reprises, afin d'atteindre sa grosseur optimale.

Après les métamorphoses, la chenille tisse un cocon autour d'elle dans lequel elle va se changer en chrysalide, pour plus tard, en sortir en imago, le papillon adulte qui est apte à s'accoupler. Le papillon adulte ne s'alimente pas.

Photo de chenille à houppes jaunes (Orgyia definita)
Chenille à houppes jaunes (Orgyia definita)

Celui-ci va alors aller se chercher un partenaire pour se reproduire, et la femelle ira ensuite déposer ses oeufs sur une plante qu'elle consomme à l'état larvaire. Les oeufs hivernent jusqu'au printemps suivant, ce qui va relancer le cycle l'année suivante.

Les chenilles des Lymantriidae sont souvent plus spectaculaires et faciles à reconnaître, avec les grosses houppes de poils qui poussent sur son corps. Selon la couleur et la position des touffes de poils, on va encore pouvoir identifier l'espèce.

Photo d'une chenille à houppes blanches (Orgyia leucostigma)
Chenille à houppes blanches (Orgyia leucostigma)

Les papillons adultes sont la proie des oiseaux, des batraciens, des araignées... Les chenilles  sont la proie d'insectes qui les parasite, comme les guêpes de la famille icheumonidae, qui les utilisent pour nourrir leurs larves.

Les larves des papillons de la famille Lymantriidae s'attaquent à des arbres comme le chêne, et elles en mangent le feuillage, parfois complètement. L'arbre faible peut alors mourir, mais cela permet une certaine sélection naturelle des végétaux en éliminant les individus faibles.