Porte-queue du caryer - Satyrium caryaevorus

Photo de papillon porte-queue du caryer (Satyrium caryaevorus)

Le porte-queue du caryer est un papillon de la famille des lycénidés

Le porte-queue du caryer est un petit insecte de l'ordre des lépidoptères, qui fait partie de la famille des Lycénidés (Lycaenidae). On peut les observer au sud-est du Canada et au nord-est des États-Unis.


C'est un papillon d'une envergure d'environ 29 - 35 mm, qu'on peut observer en vol du mois de juin à août. Comme les autres papillons, il a des ailes recouvertes d'écailles dont les couleurs forment des motifs spécifiques à l'espèce, ce qui nous aide à les identifier.

Il a un dessus de couleur brune, avec les veines des ailes plus foncées. Le dessous est également brun, avec des taches plus foncées bordées de blanc. Le coin inférieur des ailes postérieures porte de petites queues. Il a près des queues, un point bleu et un point orange et noir. Le mâle et la femelle sont semblables.

Il ressemble beaucoup au porte-queue du chêne, mais les taches foncées bordées de blanc des ailes en face ventrale sont plus larges.

Comme les autres lépidoptères, il passe par plusieurs mutations, d'une métamorphose complète, avant de devenir un papillon adulte capable de se reproduire. La femelle va donc pondre les oeufs sur une plante hôte, et ils vont hiverner ainsi. Au printemps, ceux-ci vont éclore en de petites chenilles qui sont les larves. Elles vont s'alimenter continuellement pour grossir et muer, jusqu'à se changer en chrysalide. Après un certain temps, la chrysalide va se changer en papillon adulte qui peut s'envoler et se reproduire.

Photo de porte-queue du caryer (Satyrium caryaevorus)
Porte-queue du caryer (Satyrium caryaevorus)
Hodges # 4283

Il fréquente les habitats comme les clairières, la lisière des forets décidues, les sentiers forestiers, et n'est présent que dans le sud du Québec et de l'Ontario.

Les chenilles sont de couleur vert jaunâtre, avec une ligne plus foncée sur le dessus du dos, et le corps est zébré de vert et de blanc. Elles s'alimentent sur les caryers, les frênes, le noyer, l'aubépine... Les adultes restent en hauteur, et vont se nourrir de nectar de certaines plantes comme l'asclépiade et le mélilot.

Comme la majorité des papillons, les prédateurs du porte-queue du caryer sont les oiseaux, les grenouilles et crapauds, les araignées, et autres insectes carnivores... etc.