Tettigonies - Famille Tettigoniidae

Photo d'un tettigonies (Tettigoniidae)

Les tettigonies sont des sauterelles vertes

Les tettigonies (Tettigoniidae), ou tettigoniidés, sont des sauterelles vertes de l'ordre des orthoptères (Orthoptera), et sont du sous-ordre des ensifères (Ensifera). Il existe plusieurs sous-familles, dont les Conocephalinae, Listroscelidinae, Meconematinae, Phaneropterinae, Pseudophyllinae et les Tettigoniinae. Ils sont principalement noctures, et selon l'espèce, elles mesurent entre 5 et 130 mm.


Il existe plus de 6400 espèces dans le monde, plus de 250 espèces en Amérique du Nord, et seulement 17 sont présentes au Québec. Ce sont des insectes qui s'alimentent du feuillage des plantes, mais beaucoup vont aussi manger des pucerons, et certains êtres des prédateurs d'autres insectes..

Comme les autres insectes, les tettigonies ont un corps en trois parties, tête, thorax et abdomen, ils ont six pattes, et quatre ailes. Les ensifères ont de longues antennes, et on peut reconnaître les Tettigoniidae par leurs antennes qui sont en général plus longues que leur corps. Elles placent leurs ailes à la verticale le long de leur corps, ce qui forme comme un toit sur leur dos.

Conocéphale (Conocephalus)
Conocéphale (Conocephalus)

Beaucoup sont de couleur vert pâle, ou brun, certains individus peuvent porter des motif de couleur, parfois même rose. La forme, les couleurs et motifs sont ce qui va nous aider à faire l'identification de l'orthoptère qu'on observe. Le bout des pattes, ou tarse, est fait de quatre segments.

Conocephalus (Conocephalinae)
Conocephalus (Conocephalinae)

On les retrouve dans les buissons en bordure des forets, dans les champs, et dans les bois. Ils restent camouflés sur le feuillage des plantes, dans l'herbe du sol, et certains au sommet des conifères.

Photo d'une Scuddérie à ailes oblongues (Phaneropterinae)
Scuddérie à ailes oblongues (Phaneropterinae)

Ces sauterelles constituent une grande source de nourriture pour les amphibiens, les mantes religieuses, les oiseaux, les araignées et bien d'autres insectes et animaux carnivores qui s'en nourrissent.

Après l'accouplement, ces insectes pondent leurs oeufs dans le sol, sur le feuillage, ou dans la fibre des végétaux à l'aide d'une tarière, un appareil ovipositeur pointu, qui leur permet d'en percer la surface. L'année suivante les larves sortent pour se nourrir, muer et devenir adulte. Elles passent par les étapes une métamorphose incomplète.

En été et à l'automne, les mâles émettent une stridulation, qu'ils produisent en frottant leurs pattes ensemble. Ce son sert à attirer les femelles vers eux pour la reproduction, et pour délimiter son territoire. Ils font ce bruit en début de soirée jusque tard dans la nuit, mais certains Tettigoniidés vont le faire de jour quand le temps est nuageux.