La buse variable un grand oiseau de proie

Les buses sont de grands oiseaux de proie

La buse aussi appelée Buse Variable est le plus grand oiseau de proie que l'on voit le plus régulièrement. On l'appelle Variable parce que son plumage diffère d'un individu à un autre.


Ses plumes sont de couleurs variées passant du brun au roux. Le ventre et la tête sont blancs. La buse a un bec crochu et ses pattes sont emplumées comme les grands oiseaux de proie. Ses ailes sont longues mais sa queue est courte. La buse femelle est un peu plus grande que le mâle.

En vol elle utilise les courants d'air pour planer et tournoyer au-dessus des champs pour repérer ses proies. Elle chasse le jour. Elle habite la forêt mais chasse dans la campagne. Elle se perche sur un piquet de clôture et y guette le passage de quelque souris ou campagnol et autres petits animaux allant même jusqu'au lapin. Lorsqu'elle a repéré sa proie, elle la tue avec ses serres et la dévore ensuite.

La buse ne digère pas complètement ses proies. Les os, les plumes et les poils se retrouvent dans son estomac où un mucus s'y mêle pour former des boulettes que la buse rejette par le bec.

A la fin de l'hiver, le mâle se cherche une compagne et une fois que le couple est formé, les deux buses s'affairent à construire un nid d'oiseau avec des branches et des brindilles. Ils couvriront le fond du nid avec de l'herbe et de la mousse. Ils en construiront parfois plusieurs qu'ils habiteront selon leur goût dans les années suivantes. Parfois même ils occuperont le nid vide d'autres oiseaux. La femelle y pondra deux ou trois oeufs qu'elle couvera pendant 35 jours.

Photo d'une buse de Harris
Buse de Harris

A partir de la naissance des petits oisillons, c'est la femelle qui s'en occupera, le mâle s'emploiera à fournir la nourriture. Agés d'un mois, les petits commenceront à battre des ailes en vue de leur premier envol. Mais ils resteront 2 mois avec leurs parents avant de partir faire leur propre vie.

L'hiver n'est pas une période aisée pour la buse. Elle se tiendra au bord des routes pour s'accaparer les proies frappées par les automobilistes. La buse est protégée mais du fait des divers poisons qui sont employés par les hommes, elle ne mourra pas naturellement parce qu'elle absorbera ce poison dans la viande de sa nourriture.