Charançon de l'asclépiade - Rhyssomatus lineaticollis

Photo d'un Charançon de l'asclépiade

Les charançons de l'asclépiade sont des coléoptères de la famille des Curculionidae

Le Charançon de l'asclépiade (Rhyssomatus lineaticollis) est un insecte de la sous-famille Molytinae qui sont des coléoptères de la famille des charançons (Curculionidae), et de la superfamille des Curculionoidea.


Ce sont de petits insectes qu'on retrouve sur leur plante hôte de la famille des asclépiades (Asclepias), qui constituent leur nourriture spécifique.

Comme les autres coléoptères, ils sont protégés par un exosquelette. Leur abdomen est protégé par des élytres, les membranes solides comme des coquilles qui recouvent les ailes repliées sur leur dos au repos.

Ils sont de petite taille, et ne mesure qu'entre 5 et 7 mm de long. Leur petite tête porte un museau allongé, le rostre, qui est courbé et pointe vers le bas. Ils portent de petites antennes rougeâtres qui sont placés presque au bout du rostre, avec un coude au centre, causé par le premier long segment, et se termine par un bout en massue. Leur corps est de différentes teintes de gris plus ou moins foncé. Le pronotum semble ligné, et les élytres portent des rangées de petits points formés par de petits creux entre des lignes sur ceux-ci.

Leurs pièces buccales sont placées au bout du museau, qu'ils utilisent pour percer la fibre des plantes. Ils s'alimentent de matière végétale, autant à l'état larvaire qu'une fois adulte. Ils restent sur la plante qui leur servira de nourriture, ainsi qu'à la ponte de leurs oeufs.

Charançon de l'asclépiade, Rhyssomatus lineaticollis (Molytinae)
Charançon de l'asclépiade, Rhyssomatus lineaticollis (Molytinae)

Comme les autres insectes, ils passent par les différentes étapes d'une métamorphose complète afin passer de la forme larvaire à la forme adulte. C'est pendant le cycle de larve de l'insecte va s'alimenter constamment afin de grossir et muer, ce qui cause des dommages considérables aux plantes.

Charançon de l'asclépiade

La femelle pond ses oeufs en creusant une série de trous dans la base de la tige de l'asclépiade, et place un oeuf dans ceux-ci. Les oeufs donnent de petites larves blanches sans pattes qui vont s'alimenter dans la tige. Après plusieurs mues, les larves vont descendre dans le sol et se changer en nymphes. Elle y reste pendant deux semaines pour se transformer et en sortir en l'insecte adulte qui peut se reproduire.

C'est sous sa forme adulte que le charançon de l'asclépiade va hiverner. Il ressort au printemps et on peut l'observer de mai à août, dans les champs et pâturages où sa plante hôte est présente.