La mouche asilide

Photo d'une mouche asilide

Les asilides sont des mouches prédatrices

Les asilides (Asilidae) sont des insectes de l'ordre des diptères (Diptera), qui comme les mouches, n'ont que deux ailes, la seconde paire atrophiée servant de balancier de stabilisation lors du vol.


La famille des asilidés comprend une multitude d'insectes, certains ont un corps qui ressemble à de gros maringouins, et d'autres plus ronds ressemblent à des bourdons. Ils sont plus souvent dans des teintes de noir et de gris.

La majorité porte une bonne quantité de poils sur le devant et le bas de la tête. Les gros yeux, souvent rouges, occupent la majorité de la tête, avec les minuscules antennes au centre du front, entre ceux-ci.

Ce sont des insectes prédateurs, de la larve à l'insecte adulte. Ils se nourrissent de tous les insectes qu'ils peuvent attraper, et souvent, des proies plus grosses qu'elle-même.

Les larves se nourrissent d'autres larves et de petits insectes qui s'installent dans le bois pourri, et la matière en décomposition. Une fois adulte, la mouche asilide va s'attaquer aux papillons, aux sauterelles, mouches, mites, libellules... et tout ce qu'elle peut surprendre.

Photo d'une mouche asilide qui mange une éristale
Mouche asilide qui mange une éristale

La chasse est simple, elle vole jusqu'à ce qu'elle voit un insecte occupé à se nourrir, ou même en vol, saute sur son dos et le harponne de son rostre pointu et rigide. Une fois sur l'insecte, les fortes pattes munies de poils de l'asilide l'agrippent, et celui-ci a peu de chance de s'en échapper.

Une fois qu'ils ont transpercé leur proie, les asilides leur injectent un paralysant et des agents digestifs. Puis, ils vont souvent s'installer sur une branche ou des feuilles pour aspirer le contenu liquéfié de leur victime.

Ce sont des insectes utiles, car ils dévorent une grande quantité d'insectes nuisibles, autant à l'état larvaire qu'à l'état adulte. Leurs prédateurs principaux sont les oiseaux, les grenouilles, et les arachnides, mais toujours faut-il que l'araignée réussisse à ne pas devenir elle-même le repas.

Photo d'asilide qui a capturé une mite (Efferia albibarbis)
Asilide qui a capturé une mite (Efferia albibarbis)

Les asilides ne sont pas dangereux pour nous, sauf si on essaye de les capturer, où ils vont naturellement essayer de piquer pour se défendre et s'échapper. Il est donc préférable de porter des gants pour les manipuler.

La taille varie selon l'espèce, et va de quelques millimètres à 5 cm pour les plus gros spécimens.

Genre d'Asilide

Nom scientifique / Famille / Sous-famille

Laphria

Laphriinae